INTERVENIRE LA CITÉ

UNE PROPOSSITION POUR UN FORUM ALTERNATIVE ET UNE
CITE "SOUTENAIBLE" QUI ALLAIT DE CUL

 

Cet dernier Fevrier il y eut une "Euromediterranean Conference on Sustainable Cities" a Seville, qui etait organizé pour la corporation locale de Seville, logiquement la conference parlait de l'importance de la participation sotiale et populaire dans la cité et tres logiquement ils n'inviterent aucun voisin ni mouvement social. Il parut que leur concept departicipation n'allait plus loin des politiciens professionels et des "developers", et doncs nous nous vimes obliges a organiser quelquechose nous memes.
Comme d'habitude ci furent des reunions alternatives, des conferences et des fêtes... et aussi il y avait une propossition fiambrera pour rejouter quelques personnes et travailler dans une autre sorte des possibilites. Nous avions deja commence travailler avec des organisations a La Alameda, un barrio dans le vieux centre de Sevilla, avec tous les circumstances qu'on pouvait attendre: des ans d'abandonment, des mauvais conditions dans les logements et un alarmant index de déménagements comme evident preparation pour l'asaut massive des commerçants des expulsions.
Nous nosu trouvons avec quelques 60 personnes et 30.000 pts (1500 Francs) pour tout faire, et doncs ci furent cinc groups et nous nous mettons a travailler.



 
 

C'etait important trouver une image qui parlait non seulement de notre relation avec le forum officiel, mais aussi de les rapports de notre quartier, La Alameda, avec le centre de la cite et l'image turistique de Sevilla tout court. Apres une proche observation de notre environment nous avons pense que ce peut aller bien:
 
 

"Si 8 Do", c'est plus ou moins le contraire de l'icon officiel de l'hotel de ville de Sevilla.
L'image officiel dit "No 8 Do", qui doit etre lit comme "Vous ne m'avez abandonne pas" et quo refer vaguement une distinction qu'un roi medieval donna a Seville...
Cet No& Do c'est absolutement par tout a Seville comme demonstration de la pressence et le pouvoir de l'hotel de ville: des buses, uniforms, signaux dans les rues, egouts, etc... pour notre part il etait evident que notre traduction pouvait etre lit comme "En effet, vous m'avez bien abandonné".

Une semaine avant le forum officiel nous avons distribui cettes petites drapeaus avec l'icon change, en les situant sur toutes les merdes de chien que nous avons trouvé dans le quartier, et il y avait des centaines d'elles.
Fiambrera devrait register l'indez "merde-de-chien" comme un indicatif sociologique et urbanistoque pour detecter la disponibilité ou proximite des zones vertes (nessune dans notre quartier) et le degré d'abandon dans lequel la quartier est laisse aller (des mois sans qu'un balayeur municipal ayait venu).
 

Evidentment cette action fut amplement commenté dans le quartier et pour la presse locale qui d'un façon tres grafique devait avertir comment notre quartier etait subject a un abandon programatic et comment des expulsions et de la speculation etaient en attendant.
Techniquement on pretendait faire circuler une evidence qu'etait dans les rues mais que n'avait pas encore trouvé une formulation explicite pour les habitants du quartier.







Apres cette préparation (il y avait un grand mystere pour savoir qu'est-ce qui passait avec les

merdes de chien dans le barrio) nous avons commencé travailler dans le quartier en trouvant

des lieux ou les gens comprenaient de quoi nous parlions : c'etait la situation dans la rue Arrayan,

une rue tres etroite qui menait au marché du quartier et qui etait donc tres passante, mais tout

au long de cette rue il y avait un gros mur qui tombait en morceaux sur les gens (a Seville,

quelques semaines d'abord un mur est tombé et a tué plusieurs personnes)

D'une façon coordonnée avec les voisin(e)s nous avons inventé le concept de "mur expérimental"

 

 

comme instrument d'investigation sur les catastrophes et les spéculations: Ce "mur expÉrimental" devait

servir comme test pour certains systemes de sécurité prévus pour le moment ou le mur

tomberait effectivement sur les gens, par exemple nous avons cherché savoir combien de morts

et de blessés il y aurait si tout le monde qui passait par la rue Arrayan portaient un casque en

plastique au moment ou le mur décidait de tomber sur les passant(e)s :

 

Ainsi nous avons preparé nos casques, en y affixant le "Si 8 Do" (les gens reconnaissaient deja la meme initiative a l'ouvre dans les merdes de chien : Los de las mierdas ! Ceux de la merde !, disaient-ils), et nousavons mis deux tables a chaque sortie de la rue, de maniere a inviter toute personne qui passait par la de se mettre un casque, sur la consigne de l'hôtel de ville, "au cas ou" le mur tomberait sur eux, en précisant bien que nous faisions de la recherche pour mesurer l'efficacité des casques :

 

Les réactions, évidemment étaient tres diverses : allant de l'obédience résignée jusqu'a (plus

souvent) des insultes aux "fonctionnaires" de sécurité... jusqu'a ce qu'ils remarquent le Si 8 Do

sur le casque...

 


 Ce sont seulement des exemples de notre façon de travailler, pendant ce temps

on a fait plus de choses a Seville, mais peut-etre le plus important pour nous a été la creation

de groupes autonomes d'intervention sur le quartier :


 

 

Par exemple, dans notre quartier il y avait

nombre de grandes affiches métalliques comme celle-ci, qui annoneaient pour tres

prochainement la construction de logements bas prix... les affiches avaient été l pendant des

années sans résultat. Alors, un des groupes a commencé a intervenir sur toutes ces affiches ...

cette action nous a fait engager une grande discussion sur la politique du logement, une discussion

qui a eu lieu dans la rue et dans les médias.



Une autre travail a fonctionné comme outil pourralentir les expulsions (et gagner du temps avant l'arrivée de plus de copains et de la presse) et pour augmenter nos forces afin de négocier des relogements. Nous avons travaillé sur ce matériel d'une campagne particulierement odieuse de l'hôtel de ville :

 

qui disait: "si vous n'etes pas enregistré par le recensement, alors vous n'etes personne" Nous avons trouvé quelques

originaux et avons fait cette contre-affiche: qui dit:

 

 

"Toi, tu a beau etre enregistré, mais tu essurement personne pour les speculateurs"

 


 


 
 
 

Hay más cosas y las iremos subiendo a la red. Ahí lo vemos.

Mientras tanto sugerimos una visita a la web del ayuntamiento de sevilla (sevilla.org) para que vayáis viendo lo que se nos viene encima.

Web del Ayuntamiento de Sevilla

Volver al Indice Fiambrera